Prévoyance consultants indépendants

Assurance prévoyance des consultants indépendants : pourquoi souscrire ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’assurance prévoyance des travailleurs non-salariés (TNS) qui concernent notamment les consultants freelance. La couverture de ce contrat, encore trop méconnu, vous protège en cas d’aléas de la vie vous empêchant de travailler. Il vient en complément de la prévoyance offerte par le régime obligatoire, mais laquelle reste faible. Nous vous expliquons aujourd’hui pourquoi souscrire une assurance prévoyance pour les travailleurs non salariés.

 

Que désigne la prévoyance des consultants indépendants ?

Cette assurance vous protège en cas d’aléas de la vie vous empêchant de travailler sur du court, moyen ou long terme. Elle s’adresse non seulement aux consultants, mais à tout travailleur ou dirigeant non salarié. Les aléas couverts peuvent être :

  • un arrêt de travail suite à une maladie ou un accident,
  • une invalidité partielle ou totale,
  • un décès.

 

Pourquoi souscrire une telle assurance quand on est consultant indépendant ?

Quand on est freelance, il est recommandé de souscrire une prévoyance individuelle. En adhérant à un tel contrat complémentaire, vous vous assurez une meilleure protection et une couverture plus personnalisée afin de mieux faire face à un éventuel coup dur. En effet, bien que le régime obligatoire offre à la plupart des consultants une couverture prévoyance, cette dernière reste relativement insuffisante pour faire face à certains aléas.

 

Quelle protection offre la prévoyance aux indépendants ?

Elle offre une protection financière (indemnités journalières, capital décès) et elle s’accompagne de prestations d’assistance.

La garantie indemnités journalières reste le facteur sine qua non qui motive la souscription à un tel contrat complémentaire. Elle vient s’ajouter à la part du régime obligatoire et fonctionne sur le même principe avec une base sur un taux journalier et d’éventuels délais de carence.

Les indemnités journalières deviennent des rentes mensuelles dans le cas d’un arrêt de travail de plusieurs mois ou d’une invalidité. Des indemnités peuvent aussi être sélectionnées afin de couvrir d’éventuels frais d’exploitation (charges professionnelles diverses). Certains assureurs proposent alors une garantie spécifique pour une telle protection.

Le montant des indemnités n’est pas fixé par rapport à votre activité, comme celle de consultant indépendant. Il est calculé, au cas par cas, en fonction des besoins du travailleur indépendant et par rapport à son budget.

NB : dans le cas d’un arrêt maladie de quelques jours, attention à bien consulter le détail de votre couverture. Elle comporte bien souvent un délai de carence de quelques jours à plusieurs semaines avant de déclencher le paiement de vos indemnités par votre assureur.

 

Les autres garanties de la prévoyance individuelle 

En plus des indemnités journalières, le contrat de prévoyance peut aussi comporter un capital décès et des prestations d’assistance.

La garantie capital décès 

Le capital décès fait partie des garanties de votre contrat, même si vous êtes plutôt intéressé par les indemnités journalières complémentaires. Si vous avez déjà une assurance-vie, par exemple, optez pour le montant minimum du capital décès lors de la fixation de vos garanties avec votre assureur. Cette garantie décès, soulage vos proches si vous venez à disparaître prématurément et elle peut aussi servir à rembourser des frais restants dû par rapport à votre activité professionnelle.

Les prestations d’assistance 

En plus de l’aide financière, les assureurs complètent leurs offres par des prestations d’assistance à domicile et par des services propres aux indépendants. Le but étant de vous offrir plus de confort face à de telles épreuves de la vie. Voici une liste non-exhaustive de ces prestations d’assistance possibles :

  • assistance à domicile: ménage, garde d’enfant(s), livraison de médicaments ou de repas, …
  • aide à la reprise d’une activité professionnelle: conseils en réaménagement de votre bureau, accompagnement pour une reconversion, …

 

Comment choisir la couverture de votre prévoyance individuelle ?

Vous pouvez souscrire l’assurance prévoyance des consultants indépendants dans l’objectif de maintenir vos revenus moyens en cas d’incapacité de travailler. Vous pouvez aussi opter pour une garantie financière moins élevée que vos revenus actuels, mais toute aussi personnalisée. Cette démarche vous permet de payer moins cher votre cotisation tout en vous assurant une certaine tranquillité. Ce calcul de la couverture adéquate pour vous doit être pensé en fonction de :

  • vos frais courants et personnels: loyer, crédits, alimentation, assurances, abonnements, …
  • vos charges professionnelles à régler malgré un arrêt de votre activité : location de bureau et/ou de matériel, emprunt, assurances professionnelles, …

En réfléchissant à ces besoins financiers du quotidien, vous évaluez alors le montant de la rente mensuelle que vous souhaiteriez obtenir en cas de coup dur. Ce montant sert ensuite de base pour le calcul des indemnités journalières. Abordez aussi les durées d’indemnisation qui peuvent varier selon les formules d’assurance.

NB : pensez aussi à calculer la part des indemnités journalières offerte par votre régime obligatoire, afin de la déduire de votre besoin identifié. Plus vous demandez des indemnités journalières élevées pour une prévoyance individuelle, plus vos cotisations augmentent. D’où l’intérêt de faire le bon calcul en amont pour bien choisir votre niveau de couverture.

Enfin, quel que soit votre objectif d’obtenir une couverture plus ou moins élevée, la prévoyance des consultants indépendants reste un contrat d’assurance personnalisable. Il s’adapte à la fois à vos besoins et au budget que vous pouvez consacrer à cet effet. Si votre calcul de besoin en garantie dépasse votre budget, vous pourrez alors procéder à de nouveaux ajustements. Un conseiller vous aide à trouver ce juste équilibre entre protection et coût.

 

Des solutions pour payer moins cher cette complémentaire ?

La prévoyance complémentaire des travailleurs non salariés est proposée par la plupart des assureurs ainsi que par des mutuelles. Ces différents acteurs offrent des contrats similaires mais pas identiques en matière de rapport couverture/cotisation. C’est pourquoi le conseil à suivre pour payer moins cher, rejoint le cœur de métier des courtiers. comparer plusieurs formules avant de vous engager. Dans le temps, pensez aussi à effectuer des points avec votre assureur ou à mettre à nouveau en concurrence votre contrat pour en changer si vous trouvez mieux ailleurs.

 

Si vous n’avez pas encore souscrit une assurance en tant que consultant freelance, sachez qu’il n’est jamais trop tard. Ce contrat complémentaire offre un réel confort supplémentaire en cas d’aléa pouvant mettre à mal votre équilibre financier et celui de votre foyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *